lundi 7 février 2011

Morosité

Est-ce le temps maussade ? La diminution de l'exposition au soleil et donc un manque de vitamines ? La promesse encore trop lointaine du printemps et celle encore plus inaccessible de l'été ? La crise financière (!) ? Tout ça ressemble à un ras-le-bol généralisé hivernal !
Est-ce à cause de tout ça qu'en ce moment le moral de la population française -pour ne parler que d'elle- est si bas ? Les remarques fusent. Tous sont sur la défensive. Agressivité, mécontentement, démoralisation, renfermement sur soi, dévalorisation de son travail, envie déclinante, déprime & cie. Devons-nous attendre que ça passe ? Devons-nous faire les marmottes (pour l'hiver, ça colle mieux que les autruches) ? Ou lutter contre ce fléau psychique qui s'abat sur nos vies ? N'y a-t-il pas de belles et bonnes choses sur Terre pour nous remonter à tous le moral ?

Pensez à tous les chocolats chauds que vous avez pris et pourrez encore prendre, pendant que de petits flocons translucides ou des gouttes tomberons dehors. Pensez aux bonshommes de neige plus ou moins réussis mais tellement marrant que vous avez vu s'ériger dans les jardins. ou à la montagne. Si la neige n'est pas au rendez-vous, et que c'est sa copine la pluie qui arrive, pensez que toute l'eau qui tombe du ciel est une bénédiction pour la flore et la faune. Et si c'est le vent qui vous donne des maux de tête à force de souffler, pensez qu'ainsi tous les nuages qui sont accumulés au-dessus de vos têtes vont disparaître. Pensez à tout ce que vous avez réussi et à tout ce que vous réussirez dans votre vie. Pensez à tout ce qui vous ferez plaisir, et faîtes-le (ou projetez de le faire). Pensez, enfin, à tous ceux qui sont autour de vous. A tous ceux que vous aimez et qui vous aime (ou pas). Si tout cela n'est pas suffisant, et que vous pensez avoir toucher le fond, dîtes-vous qu'il suffit de donner un bon coup de pied et vous ne pouvez que remonter la pente !

Soyez positif ! Voyez le bon dans le mauvais ! Pensez mieux, pour vivre mieux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire